Critique – Cour Nord – Antoine Choplin

Critique – Cour Nord – Antoine Choplin


Dans ce court roman (130 pages), l’auteur nous raconte deux histoires parallèles : celle d’un père, employé dans une usine du Nord de la France, syndiqué et militant jusqu’au boutiste contre la fermeture de son entreprise ; celle d’un fils, travaillant dans cette même usine mais complètement détaché des combats sociaux.

Lui, sa passion c’est la musique, plus particulièrement le jazz qu’il joue dans un quartet avec trois de ses potes. Si le premier portrait se laisse lire sans déplaisir malgré les clichés sur la misère du Nord, le second est carrément ennuyeux. Lire une fiction sur la musique se révèle très souvent assommant. Mieux vaut écouter un bon CD de Thelonious Monk.

+ There are no comments

Add yours