Critique – L’analphabète qui savait compter – Jonas Jonasson

Critique – L’analphabète qui savait compter – Jonas Jonasson


Née à Soweto dans les années 60, Nombeko avait peu de chance de sortir de sa condition de videuse de latrines. Si ce n’est sa prodigieuse intelligence, son sens pratique, son don pour la manipulation et le mensonge et sa passion pour les chiffres.

Elle participe même, alors qu’elle est cloîtrée dans la propriété d’un ingénieur idiot et alcoolique, à l’élaboration d’une bombe atomique qui, après sa fuite d’Afrique du Sud pour la Suède, la suivra jusque dans sa nouvelle patrie. Un cadeau un peu encombrant qui ne va pas lui simplifier la vie !

Elle y rencontrera l’homme de sa vie, Holger 2, le frère jumeau de Holger 1, dont les parents n’ont pas déclaré la naissance. Autant le premier est futé, autant le second est d’une bêtise crasse, obsédé qu’il est par l’abolition de la royauté, un combat soutenu par sa copine, une jeune fille colérique qui multiplie les gaffes.

Entre personnages de fiction et personnages réels, entre réflexions désopilantes sur l’état du monde et gags déjantés, Jonas Jonasson nous livre un roman réjouissant et absurde plus maîtrisé que « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire ».

Il y a malgré tout quelques longueurs.

1 comment

Add yours
  1. 1
    FLORENCE DEGUINE

    A lire absolument pour dériver de péripéties en péripéties. beaucoup d’humour et de surprise à chaque page. un vrai régal.

+ Leave a Comment